© 2018 Arcole Développement - 59000 Lille - Mentions Légales - Site créé par Evolyon et BrandEloquence

Please reload

Posts Récents

Changer de métier à 50 ans et plus! Pourquoi pas vous?

January 4, 2018

1/6
Please reload

Posts à l'affiche

Peut-on parler de leadership situationnel ? (Partie 1/2)

July 25, 2017

 

Quand on pense aux leaders, il nous vient assez naturellement l'image de grands hommes ou femmes qui ont marqué l'Histoire ancienne ou récente: Mandela y côtoie la reine d'Angleterre et dorénavant Trump, chacun étant à l'évidence fort différents.

 

De même dans la sphère de l'entreprise, Bill Gates exerce un leadership distinct de celui de Carlos Tavares ou de Richard Branson.

 

S'il y a bien plusieurs types de leadership, y a-t-il un leadership plus adapté à une situation donnée ? Un leader peut-il évoluer dans son mode de fonctionnement ou est-il condamné à laisser la place dès que la situation change ? Trump peut-il jouer la partition d'un Mandela ? Un dirigeant de croissance doit-il forcément laisser la place à un gestionnaire ?

 

Un leadership multicolore

 

A la différence du manager, on est leader dans une entreprise, non pas parce qu’on a été désigné par sa hiérarchie, mais parce qu’on est reconnu comme tel par les membres d’une équipe ou un groupe.

 

Le leader est quelqu’un qui sait entraîner et motiver les équipes. Selon les situations et selon les personnes, on recherchera plutôt tel ou tel type de leader.

Chacun peut exercer un leadership à partir du moment où il s’appuie sur ses motivations principales.

 

Celui-ci doit et sait de surcroît motiver les autres sur la base de leurs motivations dominantes. Il n’y a donc pas un modèle unique de leadership.

 

 On peut dès lors identifier les styles de leadership par des adjectifs ou encore des couleurs comme le fait par exemple Management Drives.

 

Ainsi, le leadership d’un Nelson Mandela, (vert) rassembleur des personnes, respectueux des autres, diffère totalement de celui d’un Donald Trump, (rouge) axé sur l’autorité, la rapidité de décision, le besoin d’être respecté. Celui de Richard Branson, (orange) fondateur de Virgin, entrepreneur, capable de saisir toute nouvelle opportunité n’est pas celui de Bill Gates, (jaune) visionnaire et créatif. Celui de la reine d’Angleterre, (violet) basé sur la tradition, la mission au service du pays n’est pas de même nature que celui d’un Carlos Tavares, (bleu) basé sur les règles, la rigueur et les procédures. 

 

Nous avons donc plusieurs types de leader, du leader visionnaire au people manager, en passant par le leader gestionnaire, entrepreneur, directif ou encore guide. Mon prochain article vous développera ces profils et répondra à la question : «  Chaque situation requiert-elle son propre leadership ? »  

 

Xavier Vankeerberghen – ARCOLE DEVELOPPEMENT - Coach de dirigeants certifié ICF

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Retrouvez-nous
Please reload

Rechercher par Tags