• Xavier Vankeerberghen

DRH, RRH... Mais qui prend soin de vous ?



En tant que DRH ou RRH, vous êtes :

- celle ou celui qui aide et accompagne tout le monde dans l’entreprise en matière de gestion d’équipe ou de problématique humaine.

- celle ou celui qui est à l’écoute et doit gérer les problèmes parfois créés par d’autres managers.

- celle ou celui qui pilote ou accompagne les transformations digitales, managériales ou organisationnelles.



Les DRH ont bien compris que le coaching permet d’accompagner efficacement les changements : une étude menée par (PWC) PricewaterhouseCoopers révèle que 81 des clients coachés par un coach certifié se disent satisfaits ou très satisfaits.

Sans doute est-ce pour cela que 30 à 40% des budgets de formation et de développement des compétences des entreprises s’orientent aujourd’hui vers le coaching professionnel.


Mais combien de DRH se font eux-mêmes coacher ? Assez peu en vérité.


Le DRH a pourtant ceci de commun avec le Dirigeant d’être confronté à la difficulté de s’occuper aussi de soi, de pouvoir se décharger du stress et de prendre de la hauteur. Car être DRH comme être Dirigeant n’exempte pas de périodes de doutes, de questionnements voire d’angoisses dans l'accomplissement de sa fonction singulière.


La question se pose : qui aide le DRH, l’écoute, l’accompagne ?

Qui prend soin de vous ?

La réponse serait elle dans le proverbe "le cordonnier est souvent le plus mal chaussé" ?


La fonction RH a beaucoup changé


Depuis 30 ans, la fonction des ressources humaines a beaucoup évolué au sein de l’entreprise.

Nous sommes passés d’une gestion du personnel à une véritable gestion stratégique des ressources humaines.

Partenaires de confiance, du dirigeant, le DRH doit être à même de relier la réalité économique financière et les ressources, de diagnostiquer les faiblesses d’une organisation, de faire correspondre les besoins des postes et les compétences et de conseiller la stratégie de l’entreprise dans le but d’un plus grand engagement des salariés...


Faire preuve d’ingéniosité, d’exemplarité, d’écoute, de sérénité, de clairvoyance, d’expertise dans la bonne gestion de son temps et de ses priorités et enfin de capacité à prendre du recul sont devenus des compétences indispensables à la maîtrise du poste au-delà des compétences techniques liées au métier.


Avec le renversement sur le marché de l’emploi de l’équilibre de l’offre et de la demande, le ou la DRH doit aussi devenir un homme - une femme - de marketing compétent.

Le DRH doit savoir définir la meilleure « offre collaborateur » permettant d’offrir une «expérience candidat» à la hauteur de la Marque Employeur souhaitée, puis savoir développer et fidéliser les talents.


Beaucoup de DRH que je côtoie partagent le sentiment d’être débordés, d’avoir du mal à prendre du temps pour réfléchir à la stratégie, gérer leur propre stress, répondre aux attentes potentiellement contradictoires de la Direction Générale, des managers, des autres collaborateurs et de leurs représentants.


Le contexte actuel justifie de sonner l’alerte :

Crise sanitaire persistante, pénurie de main d’œuvre, télétravail à géométrie variable, pression salariale, urgence environnementale, transformation digitale, nouveaux comportements à l’égard du travail, règlementation hyperactive associant le flou à l’urgence absolue… c’est à ces défis multiples que les DRH sont confrontés depuis le début de la crise sanitaire en mars 2020.


Lequel d'entre eux n’a pas senti qu’il tirait dangereusement sur la corde pendant cette période ?


Pour bien s’occuper des autres, il faut d’abord bien s’occuper de soi !


Pour bien s’occuper des autres, il faut d’abord bien s’occuper de soi, comme le dit l’adage populaire !

Garder un temps pour soi, faire une activité physique, pratiquer la marche, le yoga, la méditation. Profiter de ses proches et de ses amis. S’offrir un massage, lire, peindre, jardinier … Il y a mille façons de s’occuper de soi pour ceux qui ont su préserver ces moments précieux.


Mais il faut aussi s’occuper de soi dans son travail. Cela commence par savoir poser ses limites, dire non parfois, faire le tri entre l’urgent, l’important et ce qui peut attendre, gérer le temps court et le temps long ….

Cela nécessite peut-être de travailler sur ses croyances ou son schéma mental.

Le DRH est comme un athlète de haut niveau. Sur le terrain, il ne se voit pas jouer le match.


Seul un regard extérieur bienveillant et exigeant lui permet de progresser encore.

Or, les proches ne sont pas forcément les mieux à mêmes pour apporter ce regard.

Oser se faire accompagner par un coach de dirigeant comprenant bien le métier du DRH permet cela. C’est aussi un moyen :

  • d’y voir plus clair, lever les doutes, les angoisses et retrouver une énergie positive.

  • d’envisager ses problèmes différemment et trouver de vraies solutions écologiques, pour soi et pour les autres.

  • de développer son impact dans la gouvernance et la stratégie de l’entreprise


Et vous, vers qui vous tournez-vous ? Qui prend réellement soin de vous ?


Xavier Vankeerberghen

Coach de Dirigeants

29 vues0 commentaire